Conseils pratiques

CONNAISSEZ-VOUS LES FIBRES À BÉTON ?

Incorporées en centrale pendant les opérations de malaxage les fibres se répartissent de façon homogène dans la masse du béton, elles apportent un renforcement multidirectionnel et améliorent certaines propriétés du béton ou lui confère des performances particulières.

Les fibres à béton peuvent être classées en deux catégories : 

1. LES FIBRES STRUCTURANTES (synthétiques ou métalliques): 

Les fibres structurantes peuvent être utilisées dans la réalisation de dalles sur terre-plein, planchers hourdis ou fondations superficielles. Elles apportent les avantages suivants:

  • Une mise en œuvre facilitée:  

Remplacement des armatures courantes;                                                                     Amélioration du confort de coulage;                                                                                         Les fibres structurantes évitent la manipulation et la découpe d’armatures.

  • Une qualité accrue du béton:

Élimination du risque de corrosion;                                                                                           Suppression de tout risque de vol des armatures sur le chantier;                                           Rapidité et facilité de mise en œuvre qui permettent une économie globale substantielle dans la réalisation du chantier.

2. LES FIBRES ANTI-FISSURATION

Les fibres anti-fissuration apportent une solution pour maîtriser le retrait et limiter le risque de fissuration du béton au jeune âge. Elles permettent :

  • Une mise en œuvre facilitée

Suppression du treillis anti-fissuration;                                                                                     Suppression des défauts de positionnement et des risques de manipulation du treillis.

  • Une qualité accrue du béton

Augmentation de la cohésion du béton frais;                                                                           Réduction de la fissuration du béton au jeune âge.

ATTENTION Les fibres anti-fissuratiion ne remplacent en aucun cas les armatures structurelles des bétons armés.

La possibilité de supprimer le treillis anti-fissuration ne dispense pas de renforts ponctuels aux points singuliers (au droit des poteaux, réservations…). Si des joints de retrait n’ont pas été prévus lors du coulage, il est nécessaire de les réaliser par sciage dès le durcissement du béton selon les règles de l’art.

COMMENT CALCULER LE VOLUME DE BÉTON NÉCESSAIRE POUR COUVRIR UNE SURFACE ?

Longueur de la surface (en mètres) x Largeur de la surface (en mètres) x Epaisseur de la couche de béton (en mètres)

Pour une route d’accès à une propriété, on peut choisir une épaisseur de 10 cm, cela permettra d’assurer une parfaite tenue à votre route.

Exemple : Pour bétonner une route de 4 mètres de large, sur 50 mètres de long, sur 10 centimètres d’épaisseur, il faut 4 x 50 x 0.1 = 20 mètres cube.

À noter : le calcul reste le même pour une dalle au sol.

Si vous souhaitez vous faciliter la tâche et sous certaines conditions, utilisez un béton fibré. Il évite l’utilisation du treillis soudé (pour les dallages non armés). Des fibres en polypropylène sont incorporées au béton au moment du malaxage et permettent ainsi de limiter les fissurations de retrait et augmentent la résistance du béton aux chocs.

COMMENT CHOISIR LA CLASSE D’EXPOSITION DE VOTRE BÉTON, SELON SON UTILISATION FINALE ?

BPE - les classes d'exposition courantes

Partager :